junk room et fourre tout


« | Accueil | »

BHL au chevet de Misrata… (en tout cas c’est lui qui le dit)

L’essayiste favorit de nos médias, à publié il y a quelques jours le témoignage de sa venue dans la ville de Misrata en Lybie sur son site « la règle du jeu ». Je passerais sur le nom du site qui en lui même nous fixe déjà la façon de jouer et de son obligation de comprendre « le comment du pourquoi ». Probablement un trait d’humour qu’à voulu faire notre imberbe du torse à la chemise négligemment ouverte, mais bon, passons par dessus.

Notre « tintin au Congo » national, ivre probablement par une envie folle de libérer le monde d’affreuses dictatures génocidaires (c’est son truc la liberté), nous colle un publi reportage de et sur lui en sauveur du monde. Son récit commence par la difficulté qu’il a eut à trouver une embarcation le menant de Malte en Lybie. Je cite « Louer à Malte un bateau de fortune (roulement de batterie) …. Trouver après maints refus un marin maltais (re roulement de batterie)… Naviguer une nuit puis un jour et encore une nuit, sans instrument de bord digne de ce nom (re-re roulement de batterie). J’veux pas éclater les ballons de bauderuche de notre « philo-sauf », mais Malte se trouve à 350 bornes de la Lybie. Alors une nuit+un jour+une autre nuit, ça fait grosso merdo 48 heures. Allez, un peu de calcul mental, 350 bornes en 48 heures ça fait du 7 kilomètres par heure ou du 4,5 noeuds à l’heure.  A par mon « optimiste »(le bateau) quand j’avais 11 ans et par « vent arrière », aucune coque de noix n’avançe à une vitesse aussi ridicule.

Je vous met la photo du « bateau de fortune » de notre ami d’une mauvaise fortune.

 

bhlmisrata2150x99.jpg

 

 

Sans être marin mais au vue de la trainée que cette embarcation nautique fait, n’importe qui peut évaluer la vitesse et la grandeur du « bateau de fortune » du sieur Levy. Mon hypothèse, c’est que ça ressemble plus à un navire de « garde côtes » plus qu’à un raffiot quasiment volé sur un port.

Mais bon, notre « Jean Bart » du XXI ème siècle mitigé non pas « cochon d’inde » mais « Auguste Comte » ne nous livre pas que ça.

Le « G.I » Levy nous délecte d’un récit quasi héroïque : « Entrer, oui,  dans une ville sans électricité, ténèbres quasi totales ».Les ténèbres en plein jour. Oups! (photo de Bébert aux portes des ténèbres)

 

 

bhlmisrata26150x100.jpg

 

Oui, il a trouvé la porte d’entrée. Pas con le gars.

Notre « décoiffé médiatique » parlais sur France 2, au journal de 20 heures, que les  « résistants » avaient de gros problèmes de communition, nous expliquant que Kadafi avait fait sauter les réseaux de communications. Ah ! Bon.

bhlmisrata2150x991.jpg

 

Je veux connaitre la marque de son portable, peut être un « fisher-price ».

Il serait trop long pour vous narrer les exploits de « bébert », je vous met donc à la suite les photos de son intervention. Jugez par vous même. Il ne faut jamais passer à côté d’un bon moment de rigolade.

 

 

bhlmisra.jpgbhlm.jpgbhlmisrata.jpg

bhl.jpg

C’est pas drôle alors !!!  J’aimerais voir dans les jours à venir « Bébert en Palestine ». Le Bébert marchant seul dans les rues de Gaza qu’ a bombardées l’armée Israëliene quelques heures avant.  On me dit que c’est pas possible… ah bon, pourtant ça aurait de la gueule, non !!!!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

News101 |
les sportifs de creissan |
Informez-vous pour en parler ! |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | HACCOM-Media
| cospmuc actualités
| REVE DONGLES62